MULTIMODALITÉ

Un déficit d’aménagement pour les liaisons douces

 

Les usagers venant ou partant de la gare à pied ou à vélo sont assez nombreux. Il semble s’agir essentiellement de scolaires ou de personnes habitant le centre-bourg ainsi que les actifs travaillant sur Brest et qui peuvent avoir besoin d’un vélo une fois arrivés à destination. Ils empruntent différents itinéraires :

 

  • la route principale

  • un escalier qui coupe à travers bois

  • un itinéraire VTT ou VTC peu connu (ancienne voie ferrée) qui passe dans la forêt et qui est aussi rapide que la route principale d’après les deux usagers rencontrés qui l’empruntent.

Le constat est partagé quant au manque d’aménagements.

 

Aux heures où il y a beaucoup de voitures, la sécurité n’est pas bonne sur la route principale (manque une voie distincte de la route) et en Automne/Hiver, les usagers soulignent un manque d’éclairage. Un jeune nous explique "Je viens souvent à pied, par l’escalier qui coupe à travers bois... Il est un peu glissant quand il y a des feuilles dessus et je m’éclaire avec mon smartphone en hiver". L’idée de flécher les itinéraires apaisés en indiquant le temps pour regagner le bourg intéresse ces usagers.

 

Un usage intéressant à observer : plusieurs voitures ont des portes-vélos. Les usagers viennent à la gare avec leurs voitures transportant le vélo, l’emportent dans le train pour circuler à Brest ou à Morlaix. Certains usagers savent que la place dédiée aux vélos est limitée à bord du train et sont demandeurs de solutions "Il faudrait pouvoir laisser mon vélo ici en sécurité et en avoir un à Brest qui m’attend. Ça devrait être compris dans l’abonnement Korrigo d’avoir des parcs de vélos à disposition".

 

Dernière observation : l’abri à vélo ouvert n’est pas utilisé "Il est mal exposé, les vélos prennent la pluie dessous et il y a quand même du vandalisme ici de temps en temps donc le risque de se les faire voler existe". "Ma voiture a été vandalisée deux fois sur le parking". L’abri à vélo en tôle ondulée, fermé sur les côtés accueille chaque jour des scooters.

La navette, un service apprécié qui mérite un peu de clarté et une place dans les aménagements

 

La navette mise en place par la ville est appréciée et visiblement plutôt bien utilisée. Si elle a visiblement mis du temps à être identifiée, un grand nombre de voyageurs ont aujourd’hui bien compris l’offre de service. À noter que même certains usagers ne l’utilisant pas trouvent que c’est une bonne initiative. Certains aimeraient un renforcement du service: certains usagers souhaiteraient que la navette passe hors des heures de pointe, et certains acteurs locaux tels que les établissements scolaires voudraient que soit étudiée la possibilité de la réserver pour aller jusqu’à la gare lors des sorties scolaires, mais tous s’accordent à dire que c'est une bonne base et que c’est bien pour Landivisiau "nous sommes quand même une ville, petite, mais une ville. C’est normal qu’on ait un réseau de transport en commun !"

 

Cependant, nous avons observé :

 

  • Un déficit d’information et de signalétique claire sur la navette et ses horaires de passage (ex: dépliant obsolète)

  • Un emplacement est prévu pour la navette au bout du parking mais n’est pas utilisé, les aménagements de la gare n'étant pas vraiment prévus pour la navette. Elle doit ainsi faire demi tour en deux fois et il n’y a pas d’espace d’attente pour les clients. Ils se positionnent le long du trottoir ou sur les places PMR et n’ont pas d’abri en cas de pluie.   

  • L'impossibilité d'embarquer des vélos dans la navette: "La navette c'est une bonne idée, mais les horaires du soir ne sont pas adaptés, et on ne peut pas monter le vélo à l'intérieur."

  • Un parking un peu compliqué aux heures de pointe

Plusieurs usagers nous ont signalé le fait qu'il était peu pratique de circuler sur le parking lors des moments d'affluence : "Sur le parking, le lundi ce n’est pas pratique de circuler". Le nombre de places disponibles semble néanmoins satisfaire les automobilistes.

Un manque et des erreurs d’indications pour aller à la gare

 

Plusieurs usagers ainsi que l’agent de gare nous ont expliqué que la gare est mal indiquée sur les routes. Il y aurait même une erreur de direction à un endroit.

Un car du département peu utilisé

 

Au bout du parking de la gare, un car du département propose une liaison jusqu’à la gare routière. Le conducteur nous indique que cette liaison est fréquentée par très peu d’utilisateurs.